Mon logement et mon bail

1. Quels sont les types de logement pouvant être garantis par Visale ?

  • Logement du parc privé pour tous les publics
    • Logement conventionné ou non PLS ou ANAH, appartenant à des propriétaires personnes physiques ou morales, en gestion directe ou déléguée.
  • Logement en structures collectives pour tous les jeunes de 18 à 30 ans
    • Logement foyer au sens de l’article L.633-1 du CCH, à l’exception des pensions de famille.
    • Logement conventionné ou non, situés dans des résidences étudiantes ou universitaires gérées par toute autre personne morale.
  • Logement du parc social pour les étudiants ou alternants de 18 à 30 ans
    • Logement appartenant à des organismes HLM ou SEM.
    • Logement conventionné APL appartenant aux organismes publics/parapublics.

2. Oû le logement doit-il être situé pour pouvoir bénéficier de Visale?

Le logement doit être situé sur :

  • le territoire français métropolitain
  • les DROM (Départements Régions d’Outre-Mer): La Réunion, Guyane, Martinique, Guadeloupe, Mayotte

Visale ne peut garantir les logements situés dans les COM (Collectivités d’Outre-Mer) : Saint Barthelemy, Saint Martin, Polynésie Française, Saint Pierre et Miquelon, Wallis et Futuna, Nouvelle Calédonie.

3. Un locataire hébergé chez l’habitant est-il éligible ?

Oui, à condition que le locataire soit éligible à Visale et qu’un contrat de bail soit signé (ou une convention d’hébergement).

4. Une location dans une résidence touristique ou dans une résidence hôtelière à vocation sociale est-elle possible ?

Non, une location dans une résidence touristique ou hôtelière à vocation sociale ne peut être couverte par Visale.

5. Quelles sont les conditions liées à la date de signature et d’effet du bail ?

Attention, le contrat de cautionnement Visale doit être validé (par le bailleur dans son espace) avant la signature du bail.

La date de signature du bail doit intervenir au plus tôt le jour de la validation du contrat de cautionnement par le bailleur et au plus tard avant la fin de validité du visa certifié. La date d’effet du bail doit intervenir au plus tard au 1er du mois qui suit la date de fin de validité du visa.

Exemple : Validité du visa du locataire du 01/01 au 25/02 et validation du contrat de cautionnement par le bailleur le 15/02. La date de signature du bail peut intervenir à partir du 15/02 et au plus tard le 25/02. La date d’effet du bail peut intervenir au plus tard le 01/03.

Une autre question ?

Locataire homme Locataire femme